Bienvenue sur le site Devenir Vietnam

Beau temps pour les projets malgré de fortes pluies !

Chers amis !

Je suis heureux de revenir vers vous avec ce blog de rentrée.
Je viens d’arriver à Kon Tum après près de 3 mois d’absence. Vive les vacances bretonnes !!!

Mais rassurez-vous, même de loin, je suis de près nos activités et projets.

J’ai ainsi pris un peu de recul. Je suis heureux de constater que mon dernier séjour en juin, a été l’occasion de nombreuses rencontres toutes aussi riches les unes que les autres ainsi que la confirmation du développement de nos projets.

En fait, tout se passe comme si nous étions arrivés à une certaine maturité grâce à  6 années de présence, assorties de quelques erreurs et atermoiements mais ainsi, dotée d’une construction solide (humainement et organisation). Et les retours se font sentir : des liens solides et confiants avec de nombreuses personnes, les premiers succès de nos actions mieux connues… et du coup, une riche dynamique d’initiatives locales.

Ainsi, nous sommes gratifiés  et stimulés dans le désir de poursuivre !

Que de projets, que d'espoir... que de vie !

Pour les jeunes accompagnés, et pour illustrer par quelques exemples ce que je viens de dire, j’ai revu Tam à Danang, le premier garçon aidé il y a 6 ans ; il a maintenant 21 ans. Il est en recherche de son projet professionnel tout en poursuivant ses études. Nous continuons à l’accompagner.
J’ai eu aussi la joie de voir  Yup que nous avons aidé à s’en sortir, il y a maintenant 4 ans alors qu’il était condamné à terme. Nos liens avec lui, son épouse et leurs deux petits enfants sont évidemment forts !

Uhm, avec qui j’avais eu de nombreux échanges, 3 ans auparavant, au sujet de son projet de reprise de la ferme parentale, est venu me voir. Il est maintenant installé à 150 km de là et son projet prend sérieusement corps autour du café et des oranges « bio » !

Il y aurait à nommer bien d’autres mais je ne peux pas ici : ils sont tous dans nos cœurs !

Je passe aussi rapidement, bien que ce soit de très riches et gratifiants moments de partage, sur mes visites dans des familles comme celle d’Aly Cho que vous connaissez ! Ce sont des moments que j’aime beaucoup ! Les liens sont très profonds.

Comme je l’écris souvent, la fidélité dans nos relations et la continuité dans nos activités créent de la reconnaissance, si importante pour des démunis.

A propos de projets accompagnés, et là aussi à titre d’exemple, nous avons travaillé avec Son et Vu qui ont démarré chacun un bar à cocktail… nous avons remis de l’ordre dans leur gestion financière ! J’accompagne aussi  un projet de restaurant bio, avec 2 jeunes qui veulent l’installer sur le haut des champs de la ferme modèle. Je connais bien ces jeunes, ils sont très sérieux. Du coup, on devrait faire ce projet avec eux et Mountain Farmers. Mountain Farmers et la ferme modèle leur vendront les légumes, le riz… en fait, sous une forme différente, ce sera le lieu d’accueil que je voulais ouvrir cette année.
Et c’est très positif que ce soit porté par une équipe qui va en vivre. Bien sûr, c’est un gros travail.
Le restaurant pourrait ouvrir en janvier prochain. Nous aurions également 2 ou 3 chambres genre homestay.

L’ensemble sera un formidable outil de promotion de l’agriculture « saine » et de ses producteurs locaux.

Tro Thanh

Bien sûr je travaille beaucoup pour Tro Thanhnotre chère maison d’accueil de jeunes filles : échanges, moments conviviaux aussi, points avec les responsables… nous  démarrons une nouvelle année scolaire et la plupart d’entre elles sont en terminale : l’année du choix pour la suite ! 
Je suis très content d’avoir obtenu l’accord de Uyen, une jeune pharmacienne de 25 ans qui va aider chaque jeune fille dans sa réflexion sur ces choix d’orientation. Elle vient donc renforcer l’accompagnement déjà réalisé. Plus je vais, plus je vois que toutes ces jeunes filles sont un peu délaissées, sans beaucoup d’attention, par des familles débordées par les difficultés. Ces jeunes filles ont vraiment une très grande chance de bénéficier de Tro Thanh.

Nous organisons ce mois –ci une rencontre avec plusieurs professionnels pour donner des pistes d’orientation aux jeunes filles.

Jeux, soupe... et distribution de livres scolaires !

Et grande joie : elles savent s’ouvrir aux autres : dans 2 villages différents, avec elles, nous avons  organisé une fête au début du mois de juin (c’était la fête des enfants ici) pour plus de 300 enfants chaque fois !! Jeux, soupe, friandises et bonne humeur ! C’était très sympathique et les enfants étaient vraiment très heureux.

Mi-août, avec leur responsable et quelques généreuses personnes en lien avec la ferme modèle et Tro Thanh, elles ont distribué plus de 3000 livres scolaires pour des enfants démunis. Très belle initiative !!

La distribution de soupe se poursuit tous les dimanches.

Pour renforcer et pérenniser cette activité, nous sommes en train d’acheter un terrain sur lequel on bâtira une sorte d’abri pour accueillir les enfants. Ultérieurement, lorsque les moyens le permettront, nous pourrons réaliser un vrai centre d’accueil. L’idée est au fond de donner la possibilité à des enfants d’être reçus par des personnes bienveillantes et de bon conseil lorsqu’il y a défaillance du côté des familles, voire violence…

Concernant notre « business social »  Mountain Farmers, je collabore  étroitement avec la comptable et la gestionnaire. Les résultats de cette première partie de l’année sont très bons. Nous avons à revoir tous les prix de revient pour bien connaître nos marges par produit afin de définir une meilleure stratégie de production. Nous avons aussi à veiller à ne pas avoir de déséquilibre de CA entre les clients. Un client commence à prendre trop de place… Je leur apprends aussi à faire du prévisionnel. Mountain Farmers contribuera cette année pour 20% au budget de Tro Thanh. C’est un premier bon résultat. Nous avons donc encore à assumer le fonctionnement de Tro Thanh pour 2,3 ans. Pour ce qui est des investissements, notre générosité restera de mise ! mais restons humble et vigilant : les très  fortes pluies de début septembre ont détruit à 50% la récolte de 2 mois de la ferme modèle…

Ce sont aussi les clients de Mountain Farmers que nous recevons. A titre d’exemple, des clients  de Danang sont restés 2 jours en juin et nous ont complètement mobilisés !! C’est bien sûr intéressant car ils font des retours sur les produits et leur qualité… ils ont aussi toujours de nombreuses suggestions sur ce qu’il faut améliorer… nous avons toujours des discussions passionnées sur le bio… la religion et autres sujets !

Nous les avons reçus à Tro Thanh et avons pris tous les repas sur place. On évite ainsi les restaurants et c’est plus sympa. On va d’ailleurs améliorer 2 chambres à Tro Thanh pour recevoir plus chaleureusement. Recevoir à Tro Thanh permet aussi de montrer que les  résultats financiers de Mountain Farmers servent à financer Tro Thanh. C’est aussi une belle occasion pour les jeunes filles d’échanges et d’ouverture.

En fait, tous les clients savent maintenant qu’humanitaire et business sont étroitement liés dans notre démarche. Ils y sont sensibles pour une bonne part d’entre eux et certains s’impliquent d’une manière ou d’une autre. C’est très encourageant

Les équipes sur place sont maintenant constituées d’un noyau dur de 7,8 personnes qui sont très impliquées dans nos activités. Sans elles, je ne peux rien…

UN anniversaire à fêter...

Avant de vous quitter, je voudrais vous dire que nous venons tout juste de fêter le 2ème anniversaire de Tro Thanh. Quelle belle fête ! Nous avons été très heureux d’accueillir avec les parents plusieurs amis vietnamiens, toujours plus nombreux à soutenir nos actions. Les jeunes filles vous remercient chaleureusement pour tous vos soutiens !

Amitié à chacun

Jean

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Vous aimez ce projet ?
4.7/5

Nous sommes dans le « devenir » ! De soi-même et du monde !

De nombreuses personnes sont donc aujourd’hui porteuses d’idées, de souhaits de changement pour elles-mêmes et le monde qui les environne…

Elles aimeraient les réaliser mais parfois n’osent pas s’engager pour de très nombreuses raisons factuelles et objectives. Au-delà de ces raisons concrètes, c’est souvent leur imaginaire qui les freine pour aller de l’avant : il s’agit d’une véritable auto-limitation… « Je voudrais devenir ce pour quoi je suis fait, mais je n’ose pas mettre en œuvre mon projet de vie…».

D☰V☰NIR intervient précisément pour éveiller au possible, pour lever les freins imaginaires et pour libérer l’initiative. Ainsi la concrétisation des projets, souvent projets de vie, devient possible. D☰V☰NIR permet d’ancrer ces projets sur des fondations solides.

Fermer le menu